Haruki Murakami courir le marathon avec le prix Nobel de courir.-rainism

Haruki Murakami: "courir le marathon avec" le prix Nobel de maître nageur: courir courir des cartes de lire "courir philosophie", tu comprends plus comme une norme de Capricorne, Murakami, comme tous les choses et l’endurance et la nécessité d’une résistance extrêmement forte, à l’exception de romans, et continue de courir.Un début pour arrêter de fumer et de perdre du poids, mais Murakami réalisé, écrit un roman sera un travail physique: "Si tu écris tous les jours, il faut être fort.Bien sûr, votre esprit est aussi en bonne santé.Mais tout d’abord, tu dois être fort, c’est très important.Corps et esprit a besoin de la santé ".Depuis 33 ans commence à courir, Murakami a insisté de plus de trente ans.En 1991, il a 3 heures 27 points est le meilleur résultat marathon, équivalent à toutes les 5 minutes de courir un kilomètre.Pour résumer, la mentalité de la course, il a écrit "Je parle quand je parle de quoi, à la recherche de son propre sens de courir.Comme il pense: "de nombreux procédés j’écris des romans, chaque matin, le long de la route de courir appris".Enfin, un résumé de quelques sélectionné dans le livre "courir" philosophie de lire, tu comprends plus Haruki Murakami: 1, · philosophie Somerset Maugham insiste, a écrit: "tout un rasoir a sa propre philosophie".Environ, c’est – à – dire, quel que soit le petit geste, en tant que jour après jour, insiste.De toujours produire quelque chose de certains concepts similaires.Je voudrais également que les points de vue Maugham approuvé.Alors qu’un écrit, ou comme une course, c’est courir pour écrire quelque chose de personnel, de texte, bit par bit, également sous forme de publication publié, n’est pas trop pervers.C’est probablement un caractère plutôt le kung – Fu: une personne qui n’est pas écrit est incapable de penser, à la recherche de leur propre signification pratique de courir, pas un mot à écrire cet article.2, de gagner philosophie au début j’ai parlé, dit mon personnage n’est pas agressif déteste perdre.Le transport est difficile à éviter.Qui ne peut pas être invincibles.Sur la vie de cette autoroute, ne peut pas continuer à conduire sur la voie de dépassement.Toutefois, l’échec de ne pas répéter la même, en est une autre.à partir d’une fois les leçons de l’échec, dans la prochaine occasion de l’application.Il y a la capacité d’adhérer à ce mode de vie, je vais le faire.3, seuls la philosophie que l’idée d’être seul, il a constamment sauf dans le coeur.Si un jour courir pendant une heure, afin de veiller à ce que la période de silence tout seul pour la santé mentale pour moi, une leçon importante.Au moins pendant une course n’a pas besoin de parler à personne, ne doit pas se résigner à qui parler, paysage voir simplement et de me regarder.C’est rien ne remplace pas.4, au début de la prochaine fois pour participer à un marathon de la philosophie de coeur, je voudrais revenir au coeur, à partir de zéro de départ, travailler dur; soigneusement, de formation, de retrouver son énergie.Chaque vis de serrage sont soigneusement, de voir ce qui peut être sorti de ce genre de résultats.C’est avec des spasmes de rythme dans le froid, est beaucoup plus de choses, je pense.5, courir la philosophie de ponçage par jour pour moi comme la bouée de sauvetage, ne dit pas occupé, malgré tout, ou arrête pas de courir.Occupé, interruption de courir, je ne pourrais jamais courir.Continue de courir un peu raison mais, pour des raisons de l’interruption de course est suffisamment rempli un grand camion.Nous ne pouvons le "une trace de la moindre raison" un pécher par excès de prudence constamment de polissage.Bien, le temps de polissage est infatigable.6, au – delà de la philosophie de la course pour moi, n’est pas seulement un exercice physique bénéfique, ou efficace de métaphore.Mon jour de côté de courir, ou une zone d’entrée côté fatigué l’expérience, l’objectif de la barre transversale de manière à améliorer un peu, au – delà de cette hauteur pour améliorer leur.Au moins est déterminé à améliorer leurs efforts et, chaque jour.Je suis au – delà de moi – même hier, même juste un peu, c’est plus important.Dans un moment, si l’adversaire que doit surmonter, c’est leur propre passé.(RPC)

村上春树:“陪跑”诺奖的马拉松跑步健将 资料图   跑步健将:看完“跑步哲学”,你会更懂他   作为一个标准的摩羯座,村上做事也好似都与耐力有关,而且需要极强的耐力,除了写长篇小说,还有就是坚持跑步。   一开始是为了戒烟和减肥,但村上意识到,写小说最终是个体力活:“如果你每天都写作,你就必须要强壮。当然,你的头脑也同样健康。但是首先你要身强体壮,这非常的重要。头脑和身体都需要健康。”   从33岁开始跑步,村上已经坚持了三十多年。在1991年,他就用3小时27分跑出了自己的马拉松最佳成绩,相当于每5分钟跑一公里。   为了总结自己的跑步心路历程,他还写下了《当我谈跑步时我谈些什么》,寻找自己跑步的意义。正如他思考的:“我写小说的许多方法,是每天清晨沿着道路跑步时学到的”。   文末,选摘书中总结的几条“跑步哲学”,看完,你会更懂村上春树:   1、坚持的哲学   萨默赛特·毛姆写道:“任何一把剃刀都自有其哲学。”大约是说,无论何等微不足道的举动,只要日日坚持。从中总会产生出某些类似观念的东西来。我也衷心地想对毛姆的观点表示赞同。   所以作为一个写作人,抑或作为一个长跑者,就跑步来写些个人的、点点滴滴的文字,还以公开出版的形式发表出来,也算不得太过离经叛道。这恐怕是一种颇费功夫的性格:一个不写成文字就无法顺利思考的人,想找寻自己跑步的意义,非得动手一个字一个字写出这样的文章才行。   2、输赢的哲学   一开始我就打过招呼,说我不是好胜厌输的性格。输本是难以避免的。谁都不可能常胜不败。在人生这条高速公路上,不能一直在超车道上驱车前行。然而不愿重复相同的失败,又是另一回事。从一次失败中汲取教训,在下一次机会中应用。尚有能力坚持这种生活方式时,我会这样做。   3、独处的哲学   希望一人独处的念头,始终不变地存于心中。所以一天跑一个小时,来确保只属于自己的沉默的时间,对我的精神健康来说,成了具有重要意义的功课。   至少在跑步时不需要和任何人交谈,不必听任何人说话,只需眺望周围的风光,凝视自己便可。这是任何东西都无法替代的。   4、初心的哲学   下次参加全程马拉松,我要回归初心,从零出发,发奋努力;周密地训练,重新发掘自己的体力。将每一颗螺丝都仔细拧紧,看看究竟能跑出什么样的结果来。这就是拖曳着痉挛的脚步蹒跚在寒风中、被许多人超过时,我心中想的事情。   5、打磨的哲学   每日跑步对我来说好比生命线,不能说忙就抛开不管,或者停下不跑了。忙就中断跑步的话,我一辈子都无法跑步。坚持跑步的理由不过一丝半点,中断跑步的理由却足够装满一辆大型载重卡车。   我们只能将那“一丝半点的理由”一个个慎之又慎地不断打磨。见缝插针,得空儿就孜孜不倦地打磨它们。   6、超越的哲学   跑步对我来说,不独是有益的体育锻炼,还是有效的隐喻。我每日一面跑步,或者说一面积累参赛经验,一面将目标的横杆一点点地提高,通过超越这高度来提高自己。至少是立志提高自己,并为之日日付出努力。   我超越了昨天的自己,哪怕只是那么一丁点儿,才更为重要。在长跑中,如果说有什么必须战胜的对手,那就是过去的自己。(人民网)相关的主题文章: